O.T.A.N

L’Algérie a adhéré au Dialogue méditerranéen en mars 2000. Il s’agit d’un cadre de concertation et de coopération réunissant les pays membres de l’OTAN aux partenaires de la rive Sud de la méditerranée.

Depuis son adhésion au Dialogue Méditerranéen, les relations Algérie-OTAN ont connu une avancée appréciable marquée par les deux visites officielles du Président de la République Algérienne au siège de l’OTAN, en 2001 et 2002, et par la visite officielle du Secrétaire Général de l’OTAN en Algérie en 2004, la première entreprise par un SG de l’OTAN dans un pays du Dialogue méditerranéen.

Le bilan de la coopération entre les deux parties est jugé satisfaisant et la participation de l’Algérie à diverses activités de l’OTAN n’a cessé de croître d’une année à l’autre. Dans le volet pratique en particulier, cette coopération a permis à notre pays de participer à de nombreuses activités avec l’OTAN (réunions, séminaires, formations, escales et autres) sur des questions d’intérêt commun et couvre des différents domaines de coopération.

D’autres réalisations ont été enregistrées notamment l’octroi à l’Algérie de la qualité de membre associé à l’Assemblée Parlementaire de l’OTAN qui lui permet de participer aux sessions de l’Assemblée Parlementaire en tant qu’observateur. La dernière remonte à la 66e session tenue en ligne en novembre 2020, à la quelle une délégation algérienne composée des représentant des deux chambres du Parlement a pris part.

Par ailleurs, et dans le droit fil du principe de coopération individuelle renforcée, l’Algérie a eu son premier Programme Individuel de Partenariat et de Coopération avec l’OTAN (IPCP) en octobre 2014 et son deuxième IPCP en juillet 2018. Récemment, le troisième IPCP entre l’Algérie et l’OTAN pour la période 2021-2023 a été approuvé.