• Oran 2022 Nouveau programme des vols d’Air Algérie Heures d'ouverture: Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h ---------------- Tel: +32 2 343 50 78 ------------- Fax: +32 2 343 51 68 ------------- Email: info@algerian-embassy.be -------------- Website: http://algerian-embassy.be

Conférence des missions diplomatiques et consulaires algériennes 13/11/2021

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a présidé le 8 novembre 2021, à Alger, la cérémonie d’ouverture de la Conférence des chefs de missions diplomatiques et consulaires algériennes, intitulée « La diplomatie algérienne et les défis internationaux de l’Algérie nouvelle ».

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence notamment du Premier Ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, du Ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Ramtane Lamamra, et du Chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire, le Général de corps d’Armée, Saïd Chanegriha.

Lors de son allocution, le Président de la République a appelé les chefs des missions diplomatiques et consulaires algériennes à préserver les intérêts supérieurs du pays et à protéger sa sécurité et sa souveraineté, face aux défis qui se posent dans le contexte des crises multidimensionnelles que connaît la région et des foyers de tension dans plusieurs Etats voisins, notamment au Sahara occidental.

M. Tebboune a précisé que la lecture du contexte international dans lequel évolue la diplomatie algérienne ne saurait être exhaustive sans évoquer les menaces directes visant à affaiblir l’Algérie, par le biais d’une guerre de quatrième génération dans le cadre d’un vaste plan ciblant, au-delà de l’Algérie, l’Afrique et le Moyen-Orient.

Il a appelé les chefs de missions diplomatiques et consulaires à l’engagement et au sacrifice pour préserver les intérêts supérieurs de l’Algérie et riposter avec vigueur aux manœuvres hostiles visant la sécurité nationale.

Aussi, la crise libyenne continue d’être l’objet de tiraillements à cause des interventions étrangères,  de même que la situation au Sahel qui perdure sous l’effet de multiples facteurs, dont les différends multiformes et la prolifération de la menace terroriste et du crime organisé sous toutes ses formes.

Le Président de la République a mis l’accent sur l’impératif d’accorder, au titre du prochain mandat qu’envisage  l’Algérie d’exercer en qualité de membre au Conseil de Sécurité des Nations-Unies, durant la période 2024-2025, la priorité  à la contribution aux efforts visant   la préservation de la paix et de la sécurité internationales, ainsi que la nécessité de coopérer avec les Etats qui partagent les mêmes points de vue et positions au sujet du renforcement du rôle de l’O.N.U. pour l’amener à s’acquitter de ses responsabilités notamment envers les peuples palestinien et sahraoui.

Le Président de la République a aussi souligné que l’Algérie entretient avec ses partenaires des liens fondés sur le respect mutuel et l’égalité souveraine des Etats.

Dans une allocution prononcée à l’occasion de la deuxième journée des travaux de la Conférence, le Premier Ministre, M. Aïmene Benabderrahmane a évoqué le rôle important de la communauté nationale à l’étranger dans le développement du pays, appelant les missions diplomatiques à prendre en charge les préoccupations de cette catégorie qui regroupe un grand nombre de compétences, de chercheurs et d’enseignants de haut niveau qui ont exprimé leur volonté d’apporter leur savoir-faire et assurer des formations de haut niveau en Algérie.

Le Premier Ministre a exhorté les missions diplomatiques algériennes à écouter les préoccupations de la communauté et à accompagner les compétences nationales à l’étranger, en leur apportant le soutien et l’appui nécessaires dans leurs domaines d’activité au sein des instances, des organisations et des centres de recherche, dans le but de renforcer leurs liens avec la nation et les impliquer effectivement dans tous les aspects liés au développement du pays, en prenant des mesures pratiques pour inciter les ressortissants algériens à investir dans des projets économiques et en les associant dans la stratégie de promotion des exportations hors-hydrocarbures.

Pour le Premier Ministre, s’agissant du rapatriement des dépouilles d’Algériens à partir de l’étranger, il y aura une approche globale dans tous les pays dans lesquels se trouve la communauté nationale à l’étranger. Des mesures seront prises dans les deux prochains mois après consultation du Président de la République.

Il a invité les missions diplomatiques et consulaires à agir dans le cadre d’une démarche proactive et d’assurer une veille continue en vue de garantir un bon accompagnement à l’économie nationale, à mener une action anticipative,  assurer la veille et à se mettre au niveau des exigences du bon accompagnement de l’économie nationale sur le plan de l’environnement économique international, et ce, à travers l’initiative et la recherche de véritables partenaires disposés à œuvrer selon le principe gagnant-gagnant.

M. Benabderrahmane a mis en avant, également, le rôle pivot de la diplomatie algérienne, notamment la diplomatie économique pour redonner place à l’Algérie à l’échelle internationale.

La relance économique implique, entre autres, de diversifier l’économie et de relancer le secteur touristique et donc de faciliter les mesures d’obtention du visa  au profit des touristes étrangers, de diversifier l’offre touristique, d’œuvrer à la réalisation de pôles touristiques d’excellence conformes aux standards internationaux et d’encourager  le recours aux formules attractives, à souligné le Premier ministre.

Les représentations diplomatiques et consulaires doivent contribuer à la réalisation de ces objectifs, en œuvrant à la promotion de la destination Algérie et des investissements dans le domaine touristique.

 Dans une allocution à la clôture des travaux de la conférence, le Ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Ramtane Lamamra a assuré que les conclusions de la Conférence des chefs de missions diplomatiques et consulaires algériennes ont mis en évidence une grande conscience de l’ampleur des défis auxquels fait face la diplomatie algérienne qui s’acquitte pleinement de ses missions pour appuyer les actions de l’Etat algérien et les positions de son peuple pour le triomphe des causes justes et la défense des intérêts moraux, politiques, stratégiques et économiques de l’Algérie.

La conférence a été structurée en axes fondamentaux :

– Le renforcement de la coordination entre les institutions nationales ;

– Le rôle de l’Algérie au sein des cercles d’appartenance géostratégiques aux niveaux maghrébin, africain, arabe, méditerranéen et sahélo-saharien ;

– La promotion de l’action multilatérale ;

– Le rôle de l’Algérie dans le développement des relations internationales et des grands programmes de partenariat, qui lient l’Algérie avec nombre de pays amis, ou les partenariats avec l’Union africaine, la Ligue des Etats arabes, l’Union européenne, la Chine, la Russie, les Etats-Unis ;

– La communauté nationale à l’étranger dans le sens du maintien d’un contact quotidien avec les membres de la diaspora, l’ouverture de courriels et de numéros verts, l’écoute permanente des préoccupations de la communauté et la protection judiciaire des Algériens par le recours si nécessaire à des avocats pour défendre les citoyens où qu’ils se trouvent ;

– La diplomatie économique ;

– Les prochains rendez-vous diplomatiques et politiques de l’Algérie.

Cette première conférence d’envergure a été sanctionnée par une série de recommandations qui seront soumises au Président de la République.

Elle participe de la volonté de dynamiser la diplomatie algérienne et de renforcer son rôle  et son déploiement régional et international.

Les commentaires sont fermés.