• Nouveau programme des vols d’Air Algérie Heures d'ouverture: Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h ---------------- Tel: +32 2 343 50 78 ------------- Fax: +32 2 343 51 68 ------------- Email: info@algerian-embassy.be -------------- Website: http://algerian-embassy.be

Communiqué du Conseil des ministres du 27 novembre 2022

Le Président de la République, Monsieur Abdelmadjid Tebboune, a présidé le 27 novembre 2022  une réunion du Conseil des ministres, consacrée à deux exposés relatifs au programme complémentaire de développement de la wilaya de Tissemsilt et à la feuille de route pour le développement de la flotte nationale de transport maritime et aérien.

Après l’ouverture de la séance par le Président de la République et la présentation du bilan d’activité du Gouvernement, au cours des deux dernières semaines, par le Premier Ministre, le Président de la République a donné les directives et instructions suivantes:

– Concernant le programme complémentaire de développement de la wilaya de Tissemsilt : Monsieur le Président a enjoint au Gouvernement de tenir sa réunion, Mercredi prochain, dans la wilaya de Tissemsilt, et d’entamer la mise en œuvre du programme sur le terrain en tenant compte de l’accélération de l’achèvement des travaux de la ligne de chemin de fer reliant Tissemssilt à Boughezoul et le lancement des travaux d’aménagement des routes reliant la wilaya de Tissemsilt aux autres wilayas ;  l’approbation du projet de dédoublement de la Route nationale 14 reliant la wilaya de Tissemsilt à Khemis Miliana, dans la wilaya d’Aïn Defla; l’appui au programme de l’habitat rural dans la wilaya en adéquation avec sa vocation agricole et touristique, tout en affectant, en coordination avec les services des forêts, des assiettes foncières, ce qui permettra aux familles de renouer avec les métiers d’artisanat connus dans la région.

– Concernant la feuille de route pour le développement de la flotte nationale de transport maritime   et aérien de marchandises : Le Président de la République a ordonné d’engager immédiatement une enquête pour demander des comptes aux responsables de la détérioration de ce secteur stratégique, à tous les niveaux et responsabilités ; fusionner les sociétés CNAN Med et CNAN Nord spécialisées dans le transport maritime en une seule société ; revoir radicalement la structuration et la politique du transport maritime de marchandises, à tous les niveaux, en vue de sa réhabilitation, et soumettre le projet de la nouvelle stratégie de gestion dans un mois ; œuvrer par tous les moyens à la régularisation technique des navires algériens dans les ports internationaux en collaboration entre les ambassadeurs d’Algérie dans les pays concernés et les responsables du secteur du transport ; ouvrir la voie aux expertises algériennes spécialisées dans le maritime, notamment les jeunes compétences et les anciens dans ce domaine en vue de créer des entreprises spécialisées dans la réparation des navires.

– Concernant le transport aérien, Monsieur le Président a ordonné de revoir le mode de gestion d’Air Algérie conformément à un plan moderne aux normes internationales ; dynamiser la navigation aérienne à travers les différents aéroports du pays, étant des structures stratégiques susceptibles de relancer le trafic aérien ; préparer le parachèvement, dans les plus brefs délais, de l’opération d’acquisition des avions, dans le cadre du renouvellement de la flotte aérienne algérienne ; reprendre la moyenne des vols assurée par Air Algérie avant la pandémie de la Covid-19, tout en intensifiant les vols de la Omra  et les vols à caractère touristique entre Paris et Djanet.

– Le Chef de l’Etat a mis l’accent sur la nécessité de poursuivre la réforme du secteur des collectivités locales, suivant une vision globale et profonde adaptée à son programme présidentiel, d’autant plus que le système juridique régissant les collectivités n’est plus adapté aux grandes mutations que connaît le pays ; préparer des propositions viables et modernes concernant les codes de la Commune et de la Wilaya, étant les deux institutions constitutionnelles habilitées à gérer les collectivités locales et territoriales ; prendre en ligne de compte la spécificité de chaque commune, en termes de capacités  et de sources de revenus.

Les commentaires sont fermés.