Vidéo attentatoire aux symboles de l’Etat: le message de l’ambassadeur de l’UE « ne répond pas » à l’objet de sa convocation (MAE)

Le message de l’ambassadeur de l’Union européenne (UE) à Alger, John O’Rourke, posté sur son compte Tweeter après sa convocation au ministère des Affaires étrangères, suite à la diffusion à Bruxelles d’une vidéo attentatoire aux symboles de l’Etat algérien « n’engage que sa personne » et « ne répond pas » à l’objet de sa convocation, a indiqué lundi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

« L’ambassadeur de l’Union européenne à Alger a été convoqué au ministère des Affaires étrangères où il lui a été signifié l’indignation et la réprobation des autorités algériennes suite à l’utilisation des espaces et des moyens de l’UE à des fins de propagande et l’instrumentalisation de ses symboles pour attenter aux institutions de l’Etat algérien », a indiqué dans une déclaration à l’APS, Abdelaziz Benali Cherif.

« Nous considérons que le Tweet de M. O’Rourke n’engage que sa personne et qu’à démarche officielle l’on est en droit de s’attendre à une réponse officielle conformément aux usages et à la pratique diplomatique consacrés », a-t-il affirmé.
Il a souligné que « de surcroit, ce Tweet, au demeurant, aux antipodes des attentes de la partie algérienne, ne répond pas à l’objet de sa convocation laquelle a consisté exclusivement à demander des clarifications au sujet du détournement par Mme Lefèvre des armoiries de l’UE et des moyens mis par celle-ci à la disposition des médias pour s’en prendre à l’Algérie, à ses symboles et à ses institutions, alors que ces moyens sont censés servir exclusivement à la couverture des activités des institutions européennes ».

« Nous demeurons donc dans l’attente d’une réponse aux interrogations soulevées par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères lors de la convocation de M. O’Rourke », a précisé le porte-parole.

Les commentaires sont fermés