• Oran 2022 Nouveau programme des vols d’Air Algérie Heures d'ouverture: Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h ---------------- Tel: +32 2 343 50 78 ------------- Fax: +32 2 343 51 68 ------------- Email: info@algerian-embassy.be -------------- Website: http://algerian-embassy.be

Participation de l’Algérie au 35ème Sommet de l’Union africaine 08/02/2022

Le Ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger,  Monsieur Ramtane Lamamra, a représenté le Président de la République, Monsieur Abdelmadjid Tebboune, au 35ème Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement des Etats membres de l’Union africaine, tenu à Addis-Abeba en Ethiopie, les 5 et 6 février 2022.

Il a, également, pris part la veille aux travaux du 31ème Sommet du Forum des Chefs d’Etat et de Gouvernement du Mécanisme africain d’Evaluation par les pairs, présidé par le Président  de l’Afrique du Sud, M. Cyril Ramaphosa, consacré à l’examen des rapports d’évaluation soumis par plusieurs pays, dont notamment l’Afrique du Sud, le Nigeria, la Namibie et le Kenya.

Lors de son intervention, M. Lamamra a souligné « le ferme attachement de l’Algérie aux valeurs consacrées par ce mécanisme panafricain, elle a été parmi les premiers à s’y être engagés.

M. Lamamra a ajouté que, depuis lors, « la persévérance de l’Algérie dans la mise en œuvre des bonnes pratiques du M.A.E.P. s’est illustrée à travers plusieurs étapes, en particulier les amendements à la Constitution soumis par le Président Abdelmadjid Tebboune et approuvés par référendum populaire en Novembre 2020, ainsi que par des politiques publiques novatrices tendant vers la diversification et la performance économique avec le souci essentiel de préservation de la justice sociale ».

En outre, le Ministre a souligné « l’urgente nécessité de faire valoir les principes et objectifs du M.A.E.P. et l’importance d’œuvrer collectivement à redynamiser son potentiel en tant qu’outil de l’action africaine commune pour la promotion de la démocratie et du développement durable, ainsi qu’en tant qu’instrument de prévention des conflits qui est appelé à opérer en pleine coordination avec les autres composantes de l’Architecture Africaine de Paix et de Sécurité ».

L’Algérie a appelé à la finalisation du 2ème Plan africain de lutte contre le terrorisme, l’activation du Fonds spécial africain de lutte contre le terrorisme, la mise en place d’une liste africaine des personnes et des groupes impliqués dans des actes de terrorisme ainsi que la concrétisation du projet de mandat d’arrêt africain, dans le cadre de la nouvelle vision de l’Algérie de la lutte contre le terrorisme en Afrique contenue dans le rapport du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, présenté à cette occasion, par le Ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger.

M. le Ministre a été reçu par M. Macky Sall, Président du Sénégal et Président du 35ème Sommet de l’Union africaine, à qui il a remis une lettre manuscrite du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, et lui a transmis ses chaleureuses félicitations à l’occasion de sa présidence de l’U.A., tout en lui réaffirmant le soutien de l’Algérie dans l’accomplissement de sa mission au service des causes et des questions prioritaires du continent.

La rencontre a permis aux deux parties de passer en revue les développements de la situation sécuritaire et politique sur la scène continentale, soulignant l’impératif de renforcer le rôle de leadership de l’organisation continentale dans le règlement des problèmes africains, notamment les crises et les conflits qui menacent la sécurité et la stabilité en Afrique.

Lors de la rencontre du Ministre avec le Premier Ministre palestinien, M. Mohamed Shtayye, les derniers développements de la cause palestinienne, les perspectives de la relance du processus politique à même de mettre un terme à l’occupation et permettre au peuple palestinien de recouvrir des droits légitimes et l’établissement de son Etat indépendant  sur les frontières de 1967, avec El-Qods Echarif pour capitale, ont été passés en revue, au meme titre que les prochaines échéances arabes et leur rôle dans la consolidation du caractère central de la cause palestinienne dans le contexte de l’action arabe commune.

En marge de sa participation aux travaux du Conseil exécutif de l’Union Africaine, M. Lamamra a tenu une série de rencontres avec ses homologues africains, notamment les ministres des Affaires étrangères d’Angola, du Kenya, de Madagascar, du Nigéria, de l’Erythrée, du Burundi et du Sénégal.

Ces rencontres étaient une occasion pour mettre en lumière les positions de l’Algérie  et sa lecture des derniers développements au niveau continental, outre les initiatives de l’Algérie en vue du renforcement de la paix et de la stabilité en Afrique et la promotion des solutions pacifiques aux crises qui sapent les efforts du développement durable.

Le Ministre a abordé avec ses homologues les questions inscrites à l’ordre du jour du Conseil exécutif et a échangé avec eux les vues sur les perspectives d’élaboration du consensus nécessaire entre les pays membres au sujet des questions sensibles ou litigieuses, afin de préserver l’unité de l’organisation africaine, la crédibilité et l’efficacité de l’action africaine commune.

Lors de sa rencontre avec le Vice-Premier ministre, Ministre des Affaires étrangères d’Ethiopie, M. Demeke Mekonnen, ce dernier a salué l’initiative et les efforts de l’Algérie visant à instaurer un climat propice pour permettre aux parties dans la question du barrage de la Renaissance de surmonter les différends actuels, exprimant la grande confiance placée par les hautes autorités éthiopiennes en la sagesse du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune et sa capacité de réaliser le rapprochement attendu entre les trois pays concernés par le différend.

Les commentaires sont fermés.