• Nouveau programme des vols d’Air Algérie Heures d'ouverture: Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h ---------------- Tel: +32 2 343 50 78 ------------- Fax: +32 2 343 51 68 ------------- Email: info@algerian-embassy.be -------------- Website: http://algerian-embassy.be

Le Président Tebboune préside la clôture du séminaire sur la modernisation du système de santé 10/01/2022

Le Président de la République, Monsieur Abdelmadjid Tebboune, a présidé le 9 janvier, au Palais des Nations à Alger, la séance de clôture des travaux du « Séminaire national sur la modernisation du système de santé », en présence du Président du Conseil de la Nation, M. Salah Goudjil, du Premier Ministre, M. Aimene Benabderrahmane,  du Président de la Cour constitutionnelle, M. Omar Belhadj, du Chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire, le Général de Corps d’Armée Saïd Chanegriha et du Ministre de la Santé, M. Aberrahmane Benbouzid, en sus des membres du Gouvernement, des conseillers du Président de la République et des responsables des instances nationales.

A cet égard, le Président de la République a mis en avant la détermination de l’Etat  à prendre en charge toutes les préoccupations des personnels du secteur de la santé  « avant la fin de l’année en cours ».

« Nous sommes déterminés à mettre en œuvre les recommandations de ce séminaire dans la mesure du possible et selon les moyens financiers du pays, ainsi qu’à prendre  en charge toutes les préoccupations des personnels du secteur de la santé à l’image  des questions financières, des statuts et de la carrière professionnelle, et ce, avant la fin de l’année en cours », a déclaré M. Tebboune.

« Les circonstances qu’a connues le pays ont imposé le report de la prise en charge des préoccupations des personnels du secteur durant les deux dernières années, au vu des priorités », soulignant qu’il « est temps de prendre en charge les revendications légitimes des affiliés du secteur » et de leur accorder leurs droits en reconnaissance des efforts consentis dans l’intérêt du pays.

Concernant le système de santé algérien, le Président de la République l’a qualifié de « l’un des meilleurs systèmes en Afrique en termes de gratuité des soins et de couverture sanitaire », rappelant les grands progrès réalisés dans ce secteur depuis l’indépendance grâce à « la mobilisation des médecins et à leur rôle dans l’éradication de nombreuses maladies mortelles ».

Il a également évoqué « l’adoption d’un système de vaccination dont les résultats sont aujourd’hui patents, faisant de l’Algérie le premier pays en Afrique dans ce domaine », ainsi que d’autres indicateurs positifs tels que l’augmentation de l’espérance de vie.

Après avoir salué la compétence de l’élément humain dont jouit le secteur, le Président Tebboune a souligné l’importance de la « réforme » du système de santé, estimant que « les insuffisances ne sont pas liées au manque de moyens et d’équipements mais au niveau élevé des attentes des citoyens ». Par ailleurs, le Président de la République a appelé  à la conjugaison des efforts et à la participation de tout un chacun à l’amélioration du système de santé et de la qualité des soins afin d’aller vers une autre étape pour « se rapprocher du niveau des systèmes de santé d’Europe occidentale ».

« Nous ne sommes pas les meilleurs au monde, mais nous ne sommes pas non plus les pires, Evoquant la situation sanitaire dans le pays, le Président Tebboune a affirmé que « nous sommes capables de lutter contre la Covid-19 avec nos moyens », fustigeant « certains Algériens qui prévoient le pire », appelant à les confronter « collectivement ».

Dans le même contexte, le président de la République a mis en avant « la détermination de l’Etat à réunir tous les moyens pour venir à bout de la pandémie », appelant à la « mobilisation » pour mener à bien l’opération de la vaccination qualifiée « d’unique  voie pour vaincre la pandémie ».

Il a, en outre, fait part de son estime et de sa gratitude aux personnels du secteur de la santé pour leurs efforts constants, avant de s’incliner à la mémoire des victimes  de l’épidémie.

Les commentaires sont fermés.