• Nouveau programme des vols d’Air Algérie Heures d'ouverture: Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h ---------------- Tel: +32 2 343 50 78 ------------- Fax: +32 2 343 51 68 ------------- Email: info@algerian-embassy.be -------------- Website: http://algerian-embassy.be

L’Algérie prend la présidence du Sommet arabe au niveau des ministres des Affaires étrangères 

Le Ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Ramtane Lamamra, a pris la présidence du Conseil de la Ligue des Etats arabes, au niveau des ministres des Affaires étrangères, succédant ainsi au Ministre tunisien des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger, M. Othman Jerandi, dont le pays était le président en exercice de la 30ème session du Sommet.

Dans ce cadre, le Secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, M. Ahmed Aboul Gheit a exprimé dans son allocution, à l’ouverture des travaux au Centre international des conférences d’Alger, l’espoir nourri par tout un chacun de voir le 31e Sommet arabe constituer un « tournant décisif » pour la relance de l’action arabe commune et le renforcement de ses performances, mettant en garde contre la gravité des développements dans les territoires palestiniens occupés.

« Nos frères en Algérie œuvrent avec dévouement et impartialité pour faire du Sommet arabe un événement exceptionnel et un rendez-vous en mesure de tracer à l’action arabe commune la voie pour la prochaine étape », a ajouté M. Aboul Gheit. La phase actuelle « exige de tout un chacun un travail sérieux pour le renforcement de la résistance palestinienne sur les plans économique et politique », a souligné le Secrétaire général de la Ligue arabe, affirmant que « la signature de l’accord de réconciliation palestinienne à Alger est un pas sur la bonne voie ». Il a formulé le souhait de voir cette réconciliation « traduite sur le terrain et les factions palestiniennes s’engager à un respect de ses clauses ».

Pour sa part, le Ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Ramtane Lamamra a déclaré que « l’Algérie fonde beaucoup d’espoirs sur la contribution de tout un chacun lors du Sommet d’Alger pour amorcer un nouveau départ à l’action arabe commune suivant une démarche qui puisse transcender les approches traditionnelles pour répondre aux exigences du présent ».

M. Lamamra a appelé, face à ces développements, à l’impératif de « multiplier les efforts en agissant dans le cadre d’un groupe cohérent et unifié tenant en ligne de compte le principe de l’unité du destin et les valeurs et engagements sous tendus, tout en œuvrant à valoriser les constantes de son intégration et de sa renaissance en tant que Nation ».

Les développements dans le monde, aussi complexes soient-ils, « ne doivent pas détourner notre attention des préoccupations de notre nation arabe », a-t-il insisté, citant en particulier, « la cause palestinienne, qui traverse aujourd’hui une de ses plus difficiles étapes, une phase marquée par un processus politique à l’arrêt, et un occupant qui persiste dans sa politique du fait accompli », saluant, à cette occasion, « les frères palestiniens pour leur adhésion à l’initiative de réconciliation lancée par  le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, au début de cette année, en coordination avec son frère, le Président M. Mahmoud Abbas, une démarche couronnée par la signature de la ‘Déclaration d’Alger’ sanctionnant la Conférence d’unification des rangs palestiniens pour l’unité nationale palestinienne ».

« Nous espérons, sur la base de cette plateforme, pouvoir travailler de concert pour parvenir à un consensus plus large qui puisse aboutir à l’unification des pays arabes, au resserrement de leurs rangs et la conjugaison de leurs efforts, afin de résoudre les crises aiguës que traverse notre région arabe, devenue le théâtre de conflits entre de nombreuses puissances étrangères », poursuit  M. Lamamra, ajoutant que  « la situation difficile par laquelle passent nos frères en Libye, en Syrie, au Yémen, en Somalie, au Soudan mais également au Liban, nous interpelle plus que jamais en vue de rattraper les efforts manqués ».

Les commentaires sont fermés.