Tenue à Bruxelles de la 2ème session des consultations politiques algéro-belges

L’Algérie et la Belgique ont mis l’accent, lors de leur 2ème session des consultations politiques tenue le 09/04/2015 à Bruxelles, sur la nécessité d’entretenir la “dynamique” que connaissent leurs relations bilatérales depuis quelques années pour instaurer un partenariat “pragmatique et mutuellement bénéfique”.

La 2ème session des consultations politiques algéro-belges s’est tenue au niveau des secrétaires généraux des ministères des Affaires étrangères des deux pays dans le prolongement de celle qui a eu lieu en mars 2012 à Alger.

Cette réunion a été l’occasion pour les deux secrétaires généraux, MM. Abdelhamid Senouci Bereksi et Dirk Achten, de passer en revue l’état des relations bilatérale et de procéder à un échange de vue sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun.

Les deux délégations se sont félicitées de l’état d’ensemble de la coopération bilatérale et ont discuté des relations entre l’Algérie et l’Union européenne (UE), notamment dans le cadre de la nouvelle politique européenne de voisinage.

Les deux parties ont abordé plusieurs questions d’actualité, telles que la lutte contre le terrorisme, les récents développements au Yémen, le processus de paix au Proche-Orient, la question du Sahara occidental et la situation en Libye et au Mali.

Le rôle “pivot” de l’Algérie dans le dialogue de paix dans ces deux pays (Libye et Mali) a été salué à cette occasion par la partie belge.

MM. Senouci Bereksi et Achten ont, par ailleurs, procédé au paraphe d’un mémorandum d’entente sur les consultations politiques algéro-belges en vue de consolider les relations bilatérales.

Lors de sa visite à Bruxelles, M. Senouci Bereksi s’est entretenu avec le secrétaire général du service européen pour l’Action extérieure, Alain Le Roy, sur l’état et les perspectives de la coopération bilatérale entre l’Algérie et l’UE ainsi que sur des questions d’actualité régionale et internationale.

Les deux responsables ont, dans ce cadre, discuté du rôle que l’UE pourrait jouer dans le processus de règlement de certains conflits notamment en Libye et au Proche-Orient.

Concernant la crise au Mali, M. Le Roy a salué le rôle de l’Algérie et réitéré les félicitations de la Haute représentante, Mme Federica Mogherini, pour les efforts et la médiation réussie de l’Algérie qui ont abouti au paraphe de l’Accord de paix et de réconciliation intermalienne.

Par ailleurs, M. Senouci Bereksi a effectué une visite au Centre de crise de l’UE et discuté avec son directeur des missions de ce centre en tant que plateforme d’alerte, de coordination et de réaction aux crises auxquelles les délégations de l’UE où les ressortissants européens à l’étranger pourraient être exposées.

(APS)

Les commentaires sont fermés