Accueil


Bienvenue sur le site officiel de l’Ambassade de la République Algérienne Démocratique et Populaire à Bruxelles. Ce site vous informe sur la vie politique, économique, sociale et culturelle de l’Algérie. Vous y trouverez également des informations sur les relations avec les partenaires belges, luxembourgeois, européens, ainsi que sur l’Alliance de l’Atlantique Nord (O.T.A.N.), les activités de l’UE et les autres Institutions européennes d’intérêt pour l’Algérie.

Actualité de l’Activité Politique et Diplomatique

Algérie-Grande Bretagne: Visite de travail du Secrétaire d’Etat britannique des Affaires étrangères et du Commonwealth

Le Secrétaire d’Etat britannique des Affaires étrangères et du Commonwealth, M. Philip Hammond, a effectué les 18 et 19 février 2015 une visite en Algérie. M. Hammond a été accueilli par le ministre des Affaires étrangères, M.Ramtane Lamamra. Cette visite « répond à la volonté des deux pays d’approfondir le dialogue politique, de consolider et de promouvoir les relations politiques, économiques et de partenariat ». A cette occasion, les Chefs de la diplomatie des deux pays ont procédé à « un échange de vues sur un large éventail de questions de l’actualité régionale et internationale ».

Au cours d’une cérémonie, au siège du MAE à Alger, présidée conjointement par les deux ministres, l’Algérie et la Grande Bretagne ont signé le 18/02/2015, une  convention sur la non-double imposition et la prévention de l’évasion fiscale relative aux impôts sur le revenu et le capital.

La signature de cette convention entre le gouvernement algérien et le gouvernement du Royaume-Uni de la Grande-Bretagne et de l’Irelande du Nord tend à encourager les échanges commerciaux et les investissements entre les deux pays.

Le ministre des Affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni, de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord,M.Philip Hammond, a également été reçu en audience par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, en présence du Ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra. Il en ressort que « Cette rencontre, qui a permis de procéder à une évaluation des relations bilatérales et de la coopération, a été l’occasion de souligner la disponibilité des deux pays à les renforcer davantage, notamment dans le domaine économique ». En outre, « L’évolution de la situation dans la sous-région et les développements en cours en Libye et au Mali ont, par ailleurs, fait l’objet d’un examen particulier » ajoutant qu' »à ce propos, l’hôte du Premier ministre a tenu à saluer les efforts constants déployés par l’Algérie, en vue d’aboutir à des solutions inclusives et pacifiques entre les différentes parties en conflit ». Cette audience a également permis d' »évoquer un certains nombre de questions internationales d’intérêt commun ».

Algérie – Pays -Bas : Visite de travail du Ministre néerlandais des Affaires étrangères en Algérie

Le Ministre néerlandais des Affaires étrangères et Européennes, M. Albert Gerard Koenders, a effectué les 22 et 23 février 2015 une visite de travail en Algérie, à l’invitation du Ministre des Affaires étrangères, M. Ramtane Lamamra.

Cette visite, qui s’inscrit dans le cadre de la « dynamisation » des relations bilatérales algéro-néerlandaises, fait suite à celle de M. Lamamra à La Haye, les 13 et 14 mai 2014, et celle de la ministre néerlandaise du Commerce extérieur et de la Coopération au Développement, Mme Lilianne Ploumen, à Alger les 4 et 5 février.

M.Lamamra et M.Koenders ont procédé à l’évaluation de la coopération bilatérale et ont passé en revue les questions régionales et internationales, notamment, la situation au Mali, en Libye et au Proche Orient. Au niveau bilatéral, « Un mémorandum d’entente sur les consultations politiques entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays a également été signé à cette occasion ».

Outre ses entretiens avec son homologue, M. Koenders a également été reçu en audience par le Président de la République, M.Abdelaziz BOUTEFLIKA et par le Premier ministre,Abdelmalek Sellal.Leur entretien a donné lieu à un examen « approfondi » de l’état des relations bilatérales « auxquelles les deux pays ambitionnent de donner un nouvel élan à brève échéance et ce, dans tous les domaines ».

Après s’être accordés sur la nécessité de mettre en place un mécanisme de concertation politique au plus haut niveau entre les deux pays, le Premier ministre et son hôte ont appelé « à explorer toutes les opportunités susceptibles d’être mises en œuvre dans le cadre d’une dynamique de coopération mutuellement profitable ».

La situation dans la sous-région a, par ailleurs, été au centre des échanges intervenus entre les deux responsables.

A ce sujet, M. Koenders a tenu à rendre un « hommage appuyé » à l’Algérie pour son rôle « actif » dans le cadre de ses efforts de médiation entre les différentes parties en conflit au Mali. Cette audience a également permis d’aborder des questions internationales d’intérêt commun.

Le Ministre italien des Affaires étrangères en visite à Alger

Le Ministre italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Paolo Gentiloni, a effectué  le 02 février 2015 une visite de travail en Algérie, en prévision de la tenue de la 3e réunion de haut niveau algéro-italienne, prévue durant le premier semestre 2015.

La visite du MAE et de la Coopération internationale italien en Algérie, intervient après celle effectuée à Alger par le président du Conseil des ministres italien, Matteo Renzi, effectuée en décembre dernier, et s’inscrit dans le cadre de la poursuite et de l’approfondissement du dialogue politique et de la coopération bilatérale entre l’Algérie et l’Italie ».

Ce déplacement intervient également « en prévision de la tenue, au cours du premier semestre de l’année en cours, de la troisième réunion de haut niveau algéro-italienne, en application du Traité d’Amitié, de Coopération et de bon voisinage, conclu en janvier 2003″.

« Les relations économiques, de plus en plus denses, seront également au centre des entretiens qu’aura M. Gentiloni avec ses interlocuteurs algériens », a, en outre, indiqué le communiqué du MAE, concluant que « les chefs des diplomaties des deux pays procéderont également à un échange de vues sur un large éventail de questions de l’actualité régionale et internationale, en particulier la situation en Libye, au Mali et au Proche-Orient ».

Lutte antiterroriste: Lamamra appelle à éclairer sur les véritables enseignements de l’Islam

Le Ministre des Affaires étrangères, M. Ramtane Lamamra, a appelé jeudi 19/02/2015 à Alger, les intellectuels et prédicateurs du monde arabo-musulman à éclairer sur les véritables enseignements de l’islam, afin de contribuer à contrecarrer la propagation du terrorisme.

« Il est nécessaire pour les intellectuels et les prédicateurs à travers le monde arabo-musulman de développer un discours de modération et d’équilibre afin d’éclairer sur les véritables enseignements de la religion musulmane », a affirmé M. Lamamra dans une conférence de presse conjointe avec le secrétaire d’Etat britannique aux Affaires étrangères et du Commonwealth, Philip Hammond.

M. Lamamra a réaffirmé par ailleurs, qu’une intervention militaire en Libye et la fourniture d’armes aux parties en conflit ne sont pas favorables à la solution consensuelle escomptée.

« Nous ne croyons pas à la solution militaire, nous ne croyons pas que le fait de nourrir l’escalade par la fourniture d’armement ou par des mesures de ce genre serait de nature à favoriser le nécessaire apaisement des cœurs et des esprits afin d’aller vers la solution consensuelle que nous appelons de tout le temps », a martelé M. Lamamra dans une conférence de presse conjointe avec le secrétaire d’Etat britannique aux Affaires étrangères et du Commonwealth, Philip Hammond.

Il a ajouté qu’en même temps, nous exprimons notre pleine solidarité avec l’Egypte soeur qui a été durement frappée par le terrorisme ».

L’Algérie « convaincue » que le dialogue est le « seul moyen » de résoudre la crise libyenne

 L’Algérie demeure « convaincue » que la voie du dialogue et la réconciliation nationale reste le « seul moyen » pour régler la crise en Libye, a indiqué mercredi à New York, le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel.

« Nous restons totalement et entièrement convaincus que c’est seulement par le dialogue et la réconciliation nationale que les différentes parties libyennes pourront dépasser la grave crise qui les affecte avec toutes les conséquences que cela pourrait entraîner dans toute la région », a souligné M. Messahel lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU consacrée à l’examen de la situation en Libye.

Le Chef de la Minsuma salue les efforts de paix pour le règlement de la crise au Nord Mali – 22 janvier 2015

Le Chef de la Mission multidimensionnelle intégrée dans les Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), M. Hamdi MONGI  a salué le processus de paix pour le règlement de la crise au Nord Mali, se félicitant de l’action du groupe de médiation, conduit par l’Algérie depuis début 2014.

Le nouveau Chef de la Minusma a indiqué, à l’issue de l’entretien qu’il a eu (le 22.01.2015) avec le Ministre des Affaires étrangères, M. Ramtane Lamamra que les efforts actuels étaient à même de « garantir une nouvelle impulsion et davantage de coordination à ces concertations et à l’action de médiation, pour parvenir à une solution pacifique permanente et globale à la crise dans le Nord du Mali ».

L’action entreprise dans le cadre du dialogue inclusif intermalien « constitue un facteur de paix et de stabilité qui doit être crédible, à même de rassembler toutes les parties et de garantir les droits du peuple malien, au sein de la liberté, du progrès et de la prospérité », a-t-il estimé.