Accueil

  • L’Ambassadeur d’Algérie à Bruxelles, M. Amar BELANI, a été reçu, le 19 janvier 2015, par M. Rudy DEMOTTE, Ministre Président de la Fédération Wallonie Bruxelles.
  • Le Président de la République Abdelaziz Bouteflika reçoit la Haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité
  • Signature de conventions de financement dans les domaines de l'emploi et de la justice
  • Le Ministre des Affaires Maghrébines, de l'Union Africaine et de la Ligue des Etats Arabes, Abdelkader Messahel s'est entretenu avec Federica Mogherini, Haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité
  • Le Ministre d'Etat, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Ramtane Lamamra s'entretient avec Federica Mogherini Haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité
  • Le Premier Minuistre Abdelmalek Sellal reçoit Federica Mogherini, Haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité
  • Conférence Ministérielle sur la Politique Européenne de Voisinage (Beyrouth les 23 et 24 juin 2015)
  • Iftar sur le navire école Soummam à l’ occasion de son escale au port de Zeebrugges
  • Lancement officiel, à Bruxelles, du Club des Entrepreneurs belgo algériens AÏn El Kheir
  • Rencontre de l'Ambassadeur Amar BELANI avec l’eurodéputée Mme.Nathalie Griesbeck.
  • Intervention de l'Ambassadeur Amar BELANI devant les membres de la Délégation Maghreb au Parlement Européen (07 mai 2015).
  • Le groupe parlementaire d'amitié Parlement européen-Algérie a été installé mardi 05 mai 2015 à Bruxelles


Bienvenue sur le site officiel de l’Ambassade de la République Algérienne Démocratique et Populaire à Bruxelles. Ce site vous informe sur la vie politique, économique, sociale et culturelle de l’Algérie. Vous y trouverez également des informations sur les relations avec les partenaires belges, luxembourgeois, européens, ainsi que sur l’Alliance de l’Atlantique Nord (O.T.A.N.), les activités de l’UE et les autres Institutions européennes d’intérêt pour l’Algérie.

Actualité de l’Activité Politique et Diplomatique

  • L’Algérie condamne “vigoureusement” l’attaque de Ben Guerdane en Tunisie:

L’Algérie a condamné, lundi, “vigoureusement” l’attaque terroriste dans la ville de Ben Guerdane en Tunisie et salue ”la riposte courageuse” des forces de sécurité tunisiennes”Nous condamnons vigoureusement l’attaque terroriste lancée, ce jour, contre la ville de Ben Guerdane en Tunisie. Tout en saluant la riposte courageuse et déterminée des forces de sécurité tunisiennes, nous assurons le peuple et le gouvernement tunisiens frères de notre solidarité pleine et entière”, a déclaré à l’APS le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif.

  • Fin de la visite de Ban Ki-moon en Algérie, efforts pour le règlement du conflit au Sahara occidental:

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a achevé lundi une visite de deux jours en Algérie lors de laquelle il a annoncé la reprise prochaine des tournées de son Envoyé personnel, Christopher Ross, dans la région pour le règlement du conflit au Sahara occidental opposant le Maroc et le Front Polisario.

Le conflit, vieux de plus de 40 ans, a été au coeur de la tournée de M. Ban dans la région, en se rendant en Espagne, Mauritanie, les camps de réfugiés sahraouis et les territoires sahraouis libérés à Bir Lehlou ainsi que l’Algérie.

“J’ai demandé à mon Envoyé personnel, Christopher Ross, de reprendre ses tournées afin de créer une atmosphère propice à la reprise des pourparlers” entre le Maroc et le Front Polisario, a notamment déclaré le chef de l’Onu, en présence du ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Ramtane Lamamra.

Auparavant, à Chahid El Hafedh, dans les camps des réfugiés sahraouis, le secrétaire général des Nations Unies a insisté la “nécessité de trouver une solution qui permet au peuple sahraoui d’exercer son droit à l’autodétermination”. “C’est ce que demande le Conseil de sécurité depuis 2004”, a-t-il soutenu.

En outre, un règlement juste et définitif du conflit au Sahara occidental a été longuement abordé lors des entretiens algéro-onusiens lors desquels un accent particulier a été mis “l’impératif” du parachèvement du processus de décolonisation du Sahara Occidental, à travers l’organisation d’un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui.

MM. Lamamra et Ban ont, en effet, évoqué tous les deux “l’impératif de cette décolonisation à travers la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum d’autodétermination au Sahara occidental (Minurso).

  • Messahel reçoit le secrétaire d’Etat adjoint américain aux affaires politiques:

Le Ministre des Affaires Maghrébines, de l’Union Africaine et de la Ligue des Etats Arabes, Abdelkader Messahel, a reçu lundi 22 février 2016 à Alger, le secrétaire d’Etat Adjoint américain chargé des Affaires politiques, Thomas Shannon, en visite de travail en Algérie.

Au cours de cet entretien, qui a essentiellement porté sur les questions régionales et de sécurité internationale,          M. Messahel a rappelé la position algérienne sur la lutte contre le terrorisme en insistant sur l’”impératif de l’inscrire dans le cadre de la stratégie des Nations Unies autour d’objectifs communs et partagés”, indique la même source.

Il a expliqué que cette stratégie appelle une “adaptation continue” par la communauté internationale pour faire face aux mutations que connaît ce fléau à travers le monde.

Concernant la crise libyenne, M. Messahel a réaffirmé le “soutien constant de l’Algérie au processus conduit sous l’égide des Nations Unies pour une solution politique à travers l’urgence de la mise en place d’un gouvernement d’union nationale à Tripoli capable de gérer la transition et de faire face aux défis politiques, sécuritaires et économiques et de lutte contre le terrorisme auxquels la Libye, pays voisin, est confrontée”, souligne le communiqué.

Il a, à cet effet, “mis en garde contre les conséquences que l’absence d’une solution définitive dans ce pays pouvait avoir sur la sécurité et la stabilité de toute la région”, ajoute la même source.

“Tout en partageant l’approche algérienne sur les questions abordées, M. Shannon Thomas a réitéré l’importance qu’accorde les Etats Unis à la concertation régulière avec l’Algérie, partenaire important. Il a mis exergue le rôle positif qu’elle assume dans le règlement des crises et conflits qui affectent la région ainsi que dans la lutte internationale contre le terrorisme”, précise le ministère dans son communiqué.

Dans ce cadre, il a été convenu de “poursuivre et d’approfondir la concertation” sur les sujets évoqués lors de cet entretien dans le cadre des mécanismes institutionnels bilatéraux et des foras internationaux auxquels prennent part les deux pays.

  • Sahara Occidental: Messahel rappelle la position constante de l’Algérie pour un règlement politique “juste et durable”:

Le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, a rappelé dimanche la position constante de l’Algérie pour un règlement politique “juste et durable” qui pourvoie à l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental.

M. Messahel qui a reçu l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara Occidental, Christopher Ross, en visite en Algérie dans le cadre des consultations régulières qu’il mène en vue du règlement du conflit au Sahara Occidental, a rappelé “la position constante de l’Algérie pour un règlement politique juste et durable qui pourvoie à l’autodétermination du peuple sahraoui”, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

M. Messahel a réitéré également l’appui de l’Algérie aux efforts du secrétaire général de l’ONU et de son envoyé personnel pour relancer le processus de règlement politique de la question du Sahara Occidental.

Il a situé la responsabilité “première et entière” des Nations Unies dans le règlement définitif de ce conflit sur la base du respect du droit international et de la doctrine des Nations Unies en matière de décolonisation.

Le ministre a tout particulièrement insisté sur “le droit du peuple du Sahara Occidental à s’exprimer librement sur le devenir de son territoire à travers un référendum d’autodétermination, tel que prévu par les résolutions pertinentes des Nations Unies”.

Il a également appelé les Nations Unies à “prendre en considération la position de l’Union africaine ainsi que celle, désormais, adoptée par les institutions de l’UE sur la question”.

  • Lamamra reçoit les envoyés spéciaux sud-africains pour la Palestine:

Le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Ramtane Lamamra, a reçu dimanche à Alger les envoyés spéciaux sud-africains pour la Palestine, MM. Zola Skweyiya et Aziz Pahad.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de l’audience, M. Skweyiya a indiqué qu’il était porteur d’un message du président sud-africain, Jacob Zuma, au président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

“Nous avons abordé différents sujets qui intéressent les deux pays notamment la question palestinienne”, a-t-il souligné, précisant que la rencontre a porté aussi sur les relations algéro-sud-africaines.

De son côté, M. Pahad a relevé que son pays a toujours considéré les échanges avec l’Algérie comme “prioritaires”.

Les deux parties ont également évoqué la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme, a-t-il indiqué.

  • Sahara Occidental: Messahel rappelle la position constante de l’Algérie pour un règlement politique “juste et durable”:

Le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Ramtane Lamamra, a souligné dimanche à Alger, la nécessité de lutter contre le terrorisme en Libye “dans le cadre de la légalité internationale et du respect de la souveraineté, de la sécurité et de la stabilité de ce pays”.

Dans une déclaration à l’issue de son entretien avec Thomas Shannon, sous-secrétaire d’Etat américain aux affaires politiques,  M. Lamamra a indiqué qu’ils avaient “examiné longuement la situation en Libye”.

Il a précisé s’accorder avec M. Shannon sur la “nécessité pour les deux pays de trouver une solution pacifique et politique à la crise libyenne et que la lutte contre le terrorisme doit s’inscrire dans le cadre de la légalité internationale et du respect de la souveraineté, de la sécurité et de la stabilité de ce pays”.

Il a ajouté à ce propos, que les deux parties “s’accordaient aussi sur un nombre de points inscrits à l’ordre du jour de cette rencontre”, insistant sur l'”importance de faire prévaloir les solutions politiques conformément à la légalité internationale concernant toutes les crises et conflits dans notre région”.

“L’efficacité de l’action des Nations unies quant au règlement pacifique de la question du Sahara Occidental ainsi que l’action commune entreprise par deux pays pour aider les Maliens à surmonter la crise dans le Nord du Mali” ont également été abordées, a-t-il encore dit avant d’ajouter que les deux parties avaient examiné également la question palestinienne et d’autres questions d’intérêt commun”.

Entre autres points débattus lors de cette entrevue “le marché pétrolier mondial”. “Nous espérons parvenir prochainement lors de nos entretiens avec nos partenaires et acteurs influents sur le marché pétrolier à des prix raisonnables tant pour les producteurs que les consommateurs”, a-t-il ajouté.

S’exprimant sur les relations bilatérales, M. Lamamra a mis l’accent sur l’importance de cette visite qui “prépare la 4e session du dialogue stratégique entre les deux pays au niveau ministériel qui se tiendra prochainement à Alger”.

Il a rappelé dans ce sens, l'”accord” entre les deux parties au regard des relations bilatérales qui “évoluent positivement”, soulignant la volonté de l’Algérie et des Etats Unis d’accroître les réalisations pour un partenariat plus diversifié et plus développé”.

Pour sa part, M. Shannon a affirmé avoir débattu avec son homologue algérien de la situation en Libye notamment “la lutte contre le terrorisme et l’aide des Libyens, du gouvernement d’union nationale et de ses institutions à exercer leur souveraineté dans leur pays de manière à permettre à la Libye de relever les défis futurs”.

Il a salué à cette occasion, le “rôle important de l’Algérie au niveau régional”, indiquant que son pays “salue ce rôle” et celui joué dans le  processus de paix au Mali”.

Concernant la session du dialogue stratégique entre les deux pays prévue en avril prochain, il a rappelé que ce dernier “traduit la diversification des relations stratégiques qui “lient les deux pays”. L’Algérie, a-t-il soutenu, étant un “partenaire important pour les Etats Unis d’Amérique”.